Lunettes de vue

Optique Surdité Stephan à Bar-sur-Seine : problèmes de vue

Nous avons parfois du mal à poser un nom sur le trouble qui nous touche. En tant qu’opticien optométriste, Jean-Luc Stephan, vous propose, par l’intermédiaire d’un examen de la vue, de vous donner un premier avis.

Chaque problème visuel à sa solution !

Les défauts les plus courants

Dans la vie, on peut être myope, hypermétrope, myope et astigmate, hypermétrope et astigmate, myope, astigmate et presbyte, hypermétrope, astigmate et presbyte, myope d’un œil et hypermétrope de l’autre (si si, mais c’est de la gourmandise là !).

Myopie

Vous plissez les yeux pour voir net de loin ? Vous avez du mal à reconnaître vos amis quand vous les croisez dans la rue ou en voiture ? Votre enfant écrit le nez collé à son cahier ? La myopie n’est pas loin !

La myopie est dans 95 % des cas un phénomène d’adaptation à la vision de près ! Quant votre système est très sollicité en vision de près, vos yeux accommodent beaucoup. Quant votre organisme le permet (hérédité ou autres facteurs), votre œil lâche la pression en abandonnant de la netteté au loin ; ainsi, vos yeux accommodent moins et vous êtes plus à l’aise pour lire. Sauf que lorsque la gêne de loin devient trop forte, vous vous équipez en lunettes.

On corrige votre vision de loin et vous vous retrouvez dans la position qui vous a amené à devenir myope. Et hop, la myopie dérape à nouveau. La solution : demandez conseil à votre optométriste comportemental ! (Lunettes, lentilles, lunettes et lentilles ?)

Aquarelle de J. Ancia « La Méprise : le cercle des myopes enterre son Président ! »
« Aquarelle de J. Ancia; la Méprise : le cercle des myopes enterre son Président.
L'hypermetropie

Hypermétropie (Ou Hyperopie)

Vos yeux vous donnent une sensation de fatigue ou de brûlures en fin de journée ? Vous avez des maux de tête après un travail en vision de près (lecture, ordinateur, machine-outil…). Vous éprouvez des difficultés pour voir de près ou les images sont légèrement floues… Quelquefois, le passage de la vision de loin à celle de près, ou vice-versa, ne se fait pas bien avec un sentiment que vos yeux « accommodent », alors il y des chances pour que soyez hypermétrope.

Nos yeux ne naissent pas « finis ». Notamment, pendant le début de la vie, ils connaissent de grandes variations accommodatives. Un bébé, à qui vous faites une skiascopie (sorte d’examen de l’œil avec une lumière), traduira une forte myopie si vous le regardez alors qu’il est en crise, comme une grosse faim par exemple. Vous lui donnez sa tétée et le même examen, juste avant qu’il ne s’endorme, vous donnera une belle hypermétropie.

Donc, pour des raisons soit majoritairement héréditaires, soit à cause de grosses contrariétés pendant son développement, il peut se bloquer en hypermétropie, et nous voilà avec environ 10 % d’adultes qui présentent ce défaut.

Cela se traduit par une nécessité d’accommoder tout le temps pour voir net. Alors qu’un emmétrope n’accommode pas ou peu en vision de loin, l’hypermétrope est déjà en accommodation. En vision de près, ces besoins sont d’autant plus forts. Tant que votre jeunesse vous le permet, pas de problèmes.

Mais si la charge de travail augmente ou si vous commencez à prendre un peu d’âge (et tous les jours, d’un jour !) alors là les problèmes apparaissent, car vous ne pouvez plus soutenir une telle charge de travail.

La solution : votre optométriste est là pour vous guider au mieux.

Astigmatisme

« Un œil astigmate est un œil qui a une cornée (partie transparente devant votre œil) déformée. Au lieu d’avoir la forme d’une calotte sphérique, comme un ballon de football, elle ressemble à un ballon de rugby » (en exagérant bien sûr !).

Combiné avec d’autres défauts visuels comme la myopie ou l’hypermétropie, l’astigmatisme peut également provoquer fatigue oculaire ou maux de tête. L’astigmate a une vision imprécise : cela est plus sensible en vision de loin que de près. Il ne perçoit pas nettement les contrastes entre les lignes horizontales, verticales ou obliques.

Il faut détecter très tôt ce défaut chez l’enfant. Si son astigmatisme est faible, cela ne le gênera vraiment qu’au moment de l’apprentissage à la lecture (4-5 ans), s’il est plus fort (supérieur à 1 dioptrie), il faut le compenser le plus tôt possible.

Votre optométriste saura vous conseiller.

astigmatisme

Un astigmate verra certaine direction de ligne plus noir que les autres !

optique–Presbytie

Presbytie

Comme nous l’avons déjà évoqué, l’âge ne faisant rien à l’affaire, on commence à chercher un meilleur éclairage, on éloigne son journal ou bien on agrandit les caractères de sa tablette ou de son écran !
Ceci est du à une évolution normale de vos yeux.

Votre cristallin commence à vieillir deux mois avant votre naissance, au moment ou le canal hyaloïde se dissout dans votre cristallin !

Il s’épaissit toute sa vie et perd peu à peu une partie de son élasticité. Il arrive un moment, en général vers 40 ans, où cette perte de souplesse se manifeste par des difficultés de mise au point en vision de près.

La presbytie touche tout le monde : les « bien voyants » comme les myopes, les hypermétropes, les astigmates. Les hypermétropes seront plus sensibles à ce phénomène avant les myopes. Ces derniers auront même la sensation de mieux voir de près sans leurs lunettes et que, donc, leur vue « s’améliore ». Que nenni, ils sont presbytes aussi (désolés !).

Bref, venez consulter votre optométriste : il saura vous aider au mieux sur ce mauvais pas et cette trahison du temps.